previous
Slide 1

Nos protéines ont des tailles très variées

En moyenne une protéine se compose de 300 acides aminés, et la titine en contient 34’350! Autant comparer le poids d’un éléphant à celui d’un homme!

Longue vie aux muscles!

Tandis que nous courons ou sautons, la titine oeuvre au coeur des cellules musculaires. Tout en longueur et très flexible, elle maintient l’architecture des cellules musculaires, soumises à rude épreuve par les contractions et étirements répétés.

Slide 2

Un crash informatique !

La dimension gigantesque de la titine a donné du fil à retordre aux bioinformaticiens. Pourquoi? Lorsqu’on a voulu en dresser une sorte de portrait-robot, les programmes informatiques existants – conçus pour analyser des protéines de taille « standard » – étaient incapables de gérer une aussi grande protéine. Et lorsqu’on introduisait la titine dans ces programmes, ils ‘se plantaient’ tout simplement!

Un portrait-robot pour une protéine ?

A quoi peut bien servir le portrait-robot d’une protéine? Il donne une idée du rôle que pourrait avoir une protéine dans l’organisme. Comme tout portrait-robot, celui d’une protéine est hypothétique et doit être vérifié par le chercheur en laboratoire.

Slide 3

Un exemple

Le portrait-robot donne une estimation du poids d’une protéine et de sa durée de vie dans une cellule. Il peut aussi prédire sa forme, présumer de son interaction avec d’autres protéines ou encore identifier des régions uniques comme des domaines qui se répètent. Tous ces indices sont capitaux pour orienter le chercheur dans ses travaux. Dans le cas de la titine, les programmes bioinformatiques ont déterminé une région qui se répète pas moins de 132 fois! Cette région a une fonction précise: elle « s’accroche » à d’autres protéines essentielles à la contraction musculaire.

Longue vie aux muscles!