previous
Slide 1

La bioinformatique, ce qu’elle ne peut pas prédire…

On a longtemps pensé qu’un gène était à l’origine d’une seule protéine. Puis en laboratoire, on a découvert qu’en réalité un gène pouvait être à l’origine de plusieurs protéines. Voilà un des phénomènes que la bioinformatique peine encore à prédire. La Nature se révèlera toujours plus complexe que ce que nous pouvons imaginer…

Le cas de ghréline et d’obestatine

C’est le cas du gène qui est à l’origine de deux petites protéines : la ghréline et l’obestatine. Aucun programme bioinformatique n’avait prédit l’existence de deux protéines distinctes ! Alors que la bioinformatique détecte une seule protéine, le laboratoire découvre que cette protéine est coupée en deux plus petites protéines qui, elles, vont agir.

Slide 3

 

Une histoire d’appétit

La ghréline et l’obestatine sont impliquées dans le contrôle de notre appétit. La première nous avertit quand nous avons faim alors que la deuxième nous signale que nous avons suffisamment mangé. Ces sensations nous paraissent si naturelles que nous les tenons pour acquises. Et pourtant il est important que notre organisme sache faire la différence entre ‘faim’ et ‘plus faim’.

Slide 4

Quand l’appétit se dérègle…

Si, pour une raison ou une autre, l’équilibre ghréline/obestatine est rompu, notre organisme tend vers l’obésité ou au contraire l’anorexie. Toutefois, nos sensations de faim ou de satiété ne sont pas uniquement guidées par des protéines. Elles sont aussi régies par nos émotions et nos habitudes alimentaires. C’est un système sophistiqué qui tient à de nombreux facteurs, tant physiologiques que psychologiques ou culturels.